Peut-on prendre des médicaments pendant un jeûne ?

Peut-on prendre des médicaments pendant un jeûne ?

La réponse est : jamais sans l’avis de votre médecin.

 

Je reçois régulièrement des retours de personnes qui se lancent dans l’aventure du jeûne, tout en continuant à prendre des médicaments et sans avoir consulté leur médecin au préalable. Ce n’est pas une bonne idée. Il faut savoir que la prise de certains médicaments est une contre-indication au jeûne.

 

Vous aimeriez faire un jeûne de 7 jours, mais vous hésitez à vous lancer ? Vous souhaitez partager ce moment avec des personnes plus expérimentées ? Nous vous invitons à vivre une semaine de jeûne en groupe, dans un cadre sécurisant, au cœur des Alpes-de-Haute-Provence. Rejoignez-nous !

Tenter l’expérience

 

L’art de la synthèse, ça s’apprend…

 

Un médicament est un ensemble de molécules de synthèse destinées à avoir une action sur votre organisme en réponse à un problème. Ce n’est pas neutre ni anodin, c’est d’ailleurs pour ça que ça marche. Lorsque vous jeûnez, votre métabolisme est modifié. Or, vous n’êtes pas compétent.e pour savoir ce qui va se passer si vous jeûnez en prenant un ou des médicaments. Seuls les professionnels, médecin ou pharmacien, le sont.

 

Le jeûne change notre métabolisme et donc l’assimilation des médicaments

 

Il y a des médicaments qui se prennent en mangeant pour être mieux assimilés ou pour ne pas abîmer les muqueuses digestives. La posologie du médicament aussi peut-être changée par le jeûne : il est possible que les doses soient diminuées ou que le nombre de prises change. Seul votre médecin est compétent pour faire ce choix. Vous ne pouvez pas non plus décider par vous même d’arrêter la prise d’un médicament. Car certains médicaments s’arrêtent progressivement, d’autres ne fonctionnent que lorsqu’ils sont pris en continu…

C’est pourquoi il est essentiel de prendre l’avis de votre médecin avant de vous lancer dans un jeûne.

 

Le médicament agit sur vous… et c’est pour ça que vous le prenez !

 

J’insiste car je constate que bien souvent il y a une familiarité avec le ou les médicaments que l’on prend de manière chronique. On y est habitué.e et on perd la conscience du fait que le médicament agit. Alors même que, bien entendu, c’est parce qu’il agit qu’on le prend. On oublie également que notre foie et nos reins sont impliqués dans l’élimination de toutes les molécules de synthèse. Et donc très sollicités au XXIeme siècle. Les effets secondaires du jeûne peuvent être fort désagréables si vos organes d’élimination sont très chargés.

 

Un choix paradoxal

 

Donc, il est important de prendre conscience du fait que vous prenez des risques pour votre santé si vous vous lancez dans un jeûne sans avoir pris l’avis de votre médecin alors que vous prenez un ou des médicaments. Et c’est pour le moins paradoxal puisque vous faites sans doute le choix de jeûner pour améliorer votre état de santé.

 

Puis-je faire une détox si je prends des médicaments ?

Si vous ressentez le besoin de faire une détox alors que vous prenez des médicaments, il y a de nombreuses autres possibilités que le jeûne. Vous pouvez faire une monodiète ou une cure végétale (légumes, fruits et éventuellement céréales sans gluten pendant quelques jours). Vous pouvez mettre l’accent sur la qualité de votre sommeil (éh oui ! Notre corps élimine pendant la nuit à condition de dormir suffisamment en quantité et en qualité). Vous pouvez aller suer au hammam ou au sauna. Ou bien vous remettre au sport (en douceur si vous en avez perdu l’habitude). Ou encore agir sur les questions émotionnelles qui peuvent également bloquer le fonctionnement harmonieux de nos éliminations…

 

Soyons créatif.ve !

 

Bref, de nombreuses pistes existent : dans le domaine de notre santé également, laissons fleurir la diversité !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.