Les joies d’en bas, tout sur le sexe féminin

Les joies d’en bas, tout sur le sexe féminin

21 avril 2019 Non Par Marion Henry

 

Les joies d’en bas, Tout sur le sexe féminin, Nina Brochmann et Ellen Stokken Dahl, Éditions Actes Sud, 22,50 euros

Tout, tout, tout, vous saurez tout sur le sexe au féminin… Orgasme vaginal vs clitoridien, le point G existe-t-il ?, les rythmes du désir, les jours fertiles, quelle contraception choisir?, le mythe de l’hymen, les troubles de règles, l’endométriose, le SOPK… Ce livre répond à un nombre incroyable de questions que vous ne vous êtes peut être jamais posées…

 

 

 

Des étudiantes en médecine féministes

 

Nina Brochmann et Ellen Stokken Dahl ont créé un blog en 2005 sur la santé sexuelle, le corps féminin et la sexualité. Elles étaient alors étudiantes en médecine en Norvège. Deux ans plus tard elles ont écrit ce livre en réponse aux grands nombres de commentaires et questions reçus sur le blog. Les deux auteures ont pris la mesure du fait que bon nombre de personnes manquent d’informations qui pourraient sembler élémentaires. Et que pas mal de femmes ne se sentent pas « normales » ou ont l’impression de dysfonctionner.

Nina Brochmann et Ellen Stokken Dahl ont créé un blog en 2005 sur la santé sexuelle, le corps féminin et la sexualité. Elles étaient alors étudiantes en médecine en Norvège. Ce blog a rapidement connu un énorme succès, a leur plus grande surprise. En effet, comme elles l’écrivent dans la préface de ce livre, à l’époque actuelle les sources d’informations sur la sexualité sont multiples et variées et elles n’étaient pas vraiment certaines de répondre à un réel besoin. Pourtant les réactions furent nombreuses et provenaient d’un public très large, hommes et femmes de tous les âges. Les 2 auteures ont pris la mesure du fait que bon nombre de personnes manquent d’informations qui pourraient sembler élémentaires. Et que pas mal de femmes ne se sentent pas « normales » ou ont l’impression de dysfonctionner.

C’est en réponse à des questions et commentaires récurrents qu’elles ont écrit ce livre.

 

Optimiser le désir

 

Leur credo est simple et limpide. Nous sommes toutes et tous différents. Nous avons des besoins, désirs et envies différents. Et tout est possible dans la mesure où cela se passe dans le plus strict respect des besoins, désirs et envies de l’autre. La sexualité peut être une source de joies intarissables. Malgré cela, elle est trop souvent tabou ou connectée à des tensions, peurs ou performances absurdes qui peuvent rendre la sexualité désagréable et anxiogène. C’est en apprenant à se connaître que l’on peut se respecter et prendre plaisir.

 

Connaître son corps

 

C’est pourquoi, elles ont choisi de traiter dans ce livre tous les sujets possibles qui ont trait à la sexualité féminine. Ce livre est très exhaustif : il aborde en détails l’anatomie du sexe féminin, puis sa physiologie, c’est-à-dire son fonctionnement quand tout va bien (comme les diverses qualités de sécrétions vaginales, les règles et le fonctionnement hormonal et la fécondité).

Il y a ensuite un long développement sur la contraception et sur la sexualité (les premiers rapports sexuels, le sexe anal, le rythme des rapports sexuels, les différents types de désirs…). Et pour terminer une grosse partie sur les troubles gynéco, tels que les IST (infections sexuellement transmissibles), en passant par l’endométriose, les cystites et encore pleins d’autres dysfonctionnements.

Les deux auteures traitent tous ces thèmes de manière simple et détendue, mais avec aussi beaucoup de sérieux. Les explications sont claires, accessibles et très documentées.

 

Du patriarcat en gynécologie…

 

Nina Brochmann et Ellen Stokken Dahl mettent les pieds dans le plat sur pas mal de questions litigieuses. Elles montrent que sur un grand nombre de sujets les recherches sur la sexualité féminine ont été effectuées par des hommes, ce qui a deux conséquences : certains sujets ne sont pas explorés du tout, d’autres sont totalement déterminés par les conclusions d’un mâle dominant. C’est le cas par exemple de la distinction imposée par Freud entre orgasme vaginal et clitoridien qui sévit encore largement de nos jours. Selon lui, seul l’orgasme vaginal par pénétration serait un véritable orgasme. Or, les deux auteures montrent qu’il y a de fortes probabilités que l’orgasme vaginal soit également un orgasme clitoridien car la plus grande partie du clitoris est enfouie. Elles insistent sur le fait que nos anatomies présentent de grandes variations et que l’accès au plaisir peut suivre de nombreux chemins, sans besoin de hiérarchiser.

 

Le mythe de l’hymen

 

Dans le travail qu’elles mènent de déconstruction des idées reçues, il y a également toute une partie sur l’hymen qui démontre que l’hymen qui saignerait systématiquement lors du premier rapport sexuel et qui serait la preuve de la virginité d’une jeune fille est tout bonnement un mythe qui a la vie dure.

L’hymen existe bel et bien, mais c’est une membrane extrêmement élastique et souple qui a des aspects très différents d’une femme à l’autre et il est rare qu’il se rompt pour saigner lors du premier rapport sexuel. Il semble que les médecins légistes (en tous cas en Norvège) ne considèrent plus l’examen de l’hymen comme valide pour affirmer qu’une fille vierge a subi une relation sexuelle avec pénétration. Pourtant c’est seulement en 2006 que la dernière clinique norvégienne qui reconstruisait l’hymen de jeunes femmes avant le mariage a du mettre un terme à cette opération. Sachez d’ailleurs que l’on peut acheter des faux hymen qui saignent avec du faux sang sur internet pour la somme de 30 dollars, cela peut éventuellement rendre service.

 

Les intersexes

 

La partie sur la question du genre est également éclairante malgré sa brièveté. Les auteures choisissent de se limiter délibérément à présenter trois aspects de cette vaste question : génétique, anatomique et psychologique. Elles montrent que l’on ne peut rien simplifier sur cette question, qu’il y a des variantes génétiques et anatomiques qui ne correspondent pas aux standards du féminin et du masculin et qu’il s’agit de reconnaître ces variations dans leurs spécificités notamment en prenant en considération les revendications des personnes intersexes.

 

Quelques réserves…

 

Je ne me sens cependant pas en accord avec toutes leurs démonstrations, comme leurs critiques des méthodes de contraception naturelle. Celles-ci sont évoquées rapidement et tout aussi vite révoquées, alors que de longues pages sont consacrées à toutes les autres méthodes de contraception. Je ne me retrouve pas non plus dans leur grande confiance dans le bon fonctionnement du système de pharmaco-vigilance qui a pourtant largement démontré ses défaillances. Elles se positionnent sans nuances pour la vaccination contre le papilloma virus, alors même que l’efficacité et l’innocuité de ce vaccin sont fort contestés, y compris au sein du corps médical.

Donc si certains de ces thèmes vous concernent de plus près, avec le besoin de faire des choix et de prendre certaines décisions, il me semble qu’il sera important de diversifier les sources d’informations. Vous pourrez par exemple consulter le livre Mammamélis de Rina Nissim qui est un manuel de gynécologie naturopathique ou encore le livre de Nicole et Gérard Delépine Hystérie vaccinale : Vaccin Gardasil et cancer, un paradoxe.

 

Pour les jeunes ados… et les vieux…

 

En dépit de ces quelques réserves, ce livre est de grande qualité. Il est un précieux manuel sur tout ce qui touche à la sexualité féminine, qui donne beaucoup d’informations et aide à en déconstruire d’autres. Je trouve que ce livre a de la profondeur, tout en restant très accessible. Il est donc possible, et conseillé, d’en proposer la lecture aux jeunes qui entrent en sexualité. Tous les jeunes, hommes, femmes et intersexes car toutes ces infos méritent d’être partagées, discutées et expérimentées, quelle que soit la manière dont on se définit. J’ai pour ma part également appris pas mal de choses alors que je pensai en connaître un rayon sur le sujet…