Rebellez-vous !

Rebellez-vous !

11 décembre 2020 0 Par Marion Henry

 Marie Laguerre et Laurène Daycard, éd L’iconoclaste, 2020

Le harcèlement de rue et les violences font partie du quotidien des femmes, ce jour là, j’ai dit non

Marie Laguerre est une jeune femme de 23 ans. Fraîchement débarquée de sa province natale à Paris, elle ne cesse d’essuyer des commentaires masculins divers et variés tout au long de la journée. Sifflements, bruits de bouche, phrases soi disant flatteuses ou tentatives d’entrer en contact ponctuent trop souvent ses sorties dans la rue. Un jour, elle répond du tac au tac : « Ta gueule !». L’homme fait demi tour et vient la frapper au visage.

Se taire…

Car dans le petit jeu soi-disant innocent de la drague de rue, la femme n’a pas à répliquer. Le rôle attendu est d’accueillir sans broncher, voire de se réjouir que l’on s’intéresse à elle et qu’on l’honore d’un bruit de bouche visqueux. Dans ce livre intelligent, Marie Laguerre démonte patiemment les implications et les implicites de ces interactions en apparence anodines, dans lesquelles baignent les femmes dans les espaces publics.

Son histoire

Ce livre est avant tout sensible, la première partie du livre est très personnelle. Marie Laguerre expose la situation, remonte la chronologie des faits. Elle explique comment elle en est arrivée à répondre à cet inconnu : l’usure et l’écœurement qu’ont provoqué chez elle la répétition incessante des commentaires de rue. La violence dont elle a été victime a été filmée par une caméra de vidéo surveillance. Elle a récupéré le film et l’a posté sur son site. La vidéo a tout de suite fait le tour des réseaux sociaux avec un grand succès. Ce qui a attiré les médias.

Répliquer!

Marie Laguerre a alors été prise dans un tourbillon de communication. Elle a joué le jeu, un jeu épuisant et dangereux nerveusement, avec l’intention de sensibiliser et de faire bouger les rapports de force. Elle a choisi de profiter de cette brèche pour dénoncer ce qui vivent encore trop de femmes : inégalités, victimes de sexisme, victimes de violence et d’agressions sexuelles. Elle appelle courageusement à sortir de la honte et du silence et à passer à l’action.

Manifeste contre les violences faites aux femmes

Ce qu’elle fait dans la deuxième partie du livre qui est un manifeste : « Mon histoire individuelle est aussi une affaire collective. (…) Nous sommes trop nombreuses à avoir connu cette peur qui nous colle parfois au ventre dans l’espace public. Un regard insistant le soir. Un inconnu qui nous susurre « charmante » à l’oreille. Un homme qui tente de s’infiltrer à notre suite dans notre hall d’immeuble alors que nous rentrons seule. (…). Cette insécurité n’est pas une fatalité. Ce jour-là, j’ai redressé la tête. J’ai décidé de ne plus être traitée comme un objet. Depuis, je n’ai cessé d’essayer de rendre utile le coup de poing que j’ai reçu. J’ai voulu que mon histoire serve aux autres. » pp140-141.

Blogueuses féministes

Pour pouvoir mettre en mots son histoire, Marie Laguerre s’informe et se forme notamment auprès de blogueuses féministes. Sur ces sites, elle trouve de précieuses ressources en terme de réconfort, mais également d’idées et de pistes d’action.

Ne plus se laisser faire!

Ce qu’elle présente dans la troisième partie du livre, manuel de la rébellion, coécrit avec Laurène Daycard. Elles font ici un tour exhaustif des possibilités de réponses et d’actions. Pour les personnes victimes de violences, mais également, en prévention pour ne plus avoir à en subir. Les pistes sont nombreuses.

De nombreuses ressources existent

La dernière partie du livre fait le point sur les ressources possibles : numéro d’urgence, livres, sites etc. Cette partie est précieuse, de nombreux points d’appui existent, souvent trop peu connus.

Violences faites aux femmes et problèmes de santé

Ce livre est très touchant. J’ai choisi de le présenter ici même si ce livre ne traite pas directement de santé. Mais on sait que de nombreuses femmes sont brisées, traumatisées, par toutes ces violences qu’elles portent dans leurs chairs et qui les fragilisent, les rendent malades, voire les détruisent. D’ailleurs l’auteure témoigne du fait qu’à divers moments de ce parcours de rébellion elle a été très mal : insomnies, difficultés à manger, épuisement… Car bien que recevant de nombreux témoignages de soutien, cette mise à nue et cet engagement lui ont valu également beaucoup d’insultes et de harcèlement. Un livre à lire et à offrir à vos adolescents et adolescentes.

Vous pouvez aussi réécouter ICI l’émission de santé au naturel sur le wendo, pratique d’auto-défense féminine.