Le jeûne de type Buchinger : principes, recettes et atouts

18 Mai 2020

Jeûne accompagné en groupe

Vous aimeriez faire un jeûne de 7 jours, mais vous hésitez à vous lancer ? Vous souhaitez partager ce moment avec des personnes plus expérimentées ? Nous vous invitons à vivre une semaine de jeûne en groupe, dans un cadre sécurisant, au cœur des Alpes-de-Haute-Provence. Rejoignez-nous !

La méthode Buchinger propose de jeûner en buvant des jus de fruits et de légumes, des tisanes, des bouillons et de l’eau, à volonté au cours de la journée. C’est un jeûne liquide, moins drastique que le jeûne hydrique. Ce protocole nous vient tout droit d’Überlingen, en Allemagne, et plus précisément des cliniques de jeûne thérapeutique créées par le médecin allemand Otto Buchinger au début du XXᵉ siècle sur les bords du lac de Constance. Quels sont les principes du jeûne dit “Buchinger” ? Comment préparer les jus de légumes ? Quels sont les avantages de cette méthode ? Vous saurez presque tout sur le jeûne au jus de légumes en lisant cet article.

 

Les principes fondamentaux et les avantages du jeûne Buchinger

 

Initialement, ces protocoles ont été mis en place dans les cliniques de jeûne thérapeutique, mais ils sont bienvenus dans un jeûne prévention santé, à la maison ou en centre de jeûne.

 

Réduction des effets secondaires du jeûne

 

Le créateur de cette méthode a remarqué que les effets secondaires désagréables du jeûne sont grandement atténués avec un apport calorique quotidien limité (autour de 250kcal) sans pour autant entraver le processus bénéfique du jeûne. Comment ça marche?

 

Apport minimal en vitamines et minéraux

 

Les boissons comme les jus ou les bouillons de légumes sont une source naturelle de vitamines et de minéraux. Ces derniers atténuent certains symptômes désagréables dus à la mise en circulation des toxines acides lors du processus du jeûne. En effet, c’est en partie la libération de ces toxines acides qui peut créer des effets secondaires douloureux (douleurs ostéo-articulaire, migraines etc). Or, les minéraux alcalinisants s’associent aux acides pour permettre leur élimination dans la douceur. Par ailleurs, le bouillon de légumes qui est salé permet de limiter les baisses de tension fréquentes dans le processus du jeûne. Enfin, l’apport de vitamines par les jus frais soutient la vitalité.

 

Quelle quantité de jus de légumes faut-il consommer par jour dans une cure Buchinger ?

 

Le jeûne Buchinger est un jeûne liquide (je ne parlerai pas ici du jeûne sec que je n’accompagne pas) : il s’agit de boire entre 1,5 et 3 litres de liquide par jour, sous forme de bouillon de légumes, de jus de fruits ou de légumes frais, de tisanes et d’eau filtrée et peu minéralisée.

Par contre pour ne pas entraver le passage en cétose (plus d’infos ici), il faut bien sûr limiter l’apport calorique. Autant vous pouvez boire eau et tisanes à volonté, autant il faut limiter l’apport de jus et bouillon.  Je conseille de prendre un verre de jus de légumes frais le matin et un bol de bouillon de légumes le soir. Initialement Buchinger conseillait un quart de litre de jus de fruits frais dilué dans de l’eau à boire progressivement dans la matinée, voire la journée, lors de coup de pompe. Je privilégie les jus de légumes qui sont moins glucidiques (surtout les jus verts).

 

Quelle est la composition des jus de légumes ?

 

Les jus de légumes ou de fruit frais sont fabriqués idéalement à l’aide d’un extracteur de jus. Pour éviter l’oxydation, il est préférable de les préparer juste avant de les boire. Si ce n’est pas possible, il est conseillé de les mettre sous vide d’air grâce à un kit spécialement conçu à cet effet et de les conserver au frais.

De nombreuses recettes sont possibles. Selon vos envies, vous pouvez utiliser, par exemple, des carottes, du céleri branche, du fenouil, des épinards, du persil… Pour ne pas rompre le processus du jeûne, il est conseillé d’amener une grosse base de légumes verts (peu glucidiques et riches en minéraux alcalinisants). Si vous avez besoin de varier les saveurs, vous pouvez ajouter du citron, du curcuma ou du gingembre (attention, à petite dose, le palais est sensible en jeûne).

 

 

Peut-on ajouter des protéines dans les jus de légumes ?

 

En cas de besoin, il est possible d’apporter des protéines sous forme de spiruline. Ces apports sont bienvenus pour des personnes particulièrement faibles ou qui craignent de perdre trop de poids.

 

Comment préparer un bouillon pour le jeûne ?

 

Les bouillons des cures de jeûne ne sont pas des soupes : on ne boit que le jus de cuisson filtré des légumes. L’intérêt des bouillons est contesté puisqu’à la cuisson, les aliments cuits perdent quasiment la totalité des enzymes, une bonne partie des vitamines et certains minéraux peuvent être altérés. Pour conserver les propriétés minérales des légumes, il est préférable quand c’est possible de les cuire à une température inférieure à 45° C. Dans tous les cas l’apport vitaminique pourra être fait à un autre moment via les jus frais.

Comme pour les jus, une grande diversité de légumes est bienvenue pour la préparation du bouillon : fenouils, céleri, navets, betteraves, carottes, champignon et des aromates : romarin, estragon, curcuma, gingembre. Lorsque les légumes sont cuits, il suffit de les filtrer soigneusement pour ne boire que le bouillon.

En dehors de l’apport minéral, l’autre intérêt des bouillons est d’atténuer une éventuelle sensation de faim en servant une boisson chaude savoureuse. Cela peut permettre un soutien émotionnel.

 

Quel est l’intérêt des tisanes pendant le jeûne ?

 

Les tisanes peuvent être bues tout au long de la journée. De nombreuses plantes ont des propriétés qui permettent de stimuler les émonctoires, c’est-à-dire la capacité de détoxification du corps. On choisit des plantes douces pour ne pas sur-stimuler la détox et éviter d’éventuels effets indésirables (nausée par exemple). Prenez connaissance des éventuels contre-indications ou précautions d’utilisation de chaque plante que vous utiliserez. Je vous recommande le site altheaprovence que j’affectionne particulièrement.

Le romarin, le pissenlit, ou la Mauve sont particulièrement indiqués pour accompagner les organes comme le foie, les reins ou les intestins dans leur travail de nettoyage.

Le thym ou le bouillon blanc aura une action favorable sur les poumons, alors qu’il sera possible d’accompagner le système nerveux et de favoriser le sommeil avec de la passiflore, de la mélisse ou du coquelicot.

 

Les effets thérapeutiques de cette méthode de jeûne

 

Le jeûne Buchinger comme le jeûne hydrique permet d’agir positivement sur de nombreux déséquilibres santé. Les effets bénéfiques sont nombreux :

  • drainage,
  • élimination des graisses,
  • élimination de l’excès de sel,
  • alcalinisation du corps,
  • mise au repos des organes digestifs,
  • régénération de la flore intestinale, etc.

0 commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Jeûnez sereinement

 

Jeûner n’est pas si simple la première fois.

Jeûner en groupe permet de profiter d’un soutien à chaque étape du jeûne.

 

Les connaissances et les témoignages partagés sur ce site ont un caractère informatif. Nous ne sommes pas responsables d’une mauvaise interprétation ou d’une utilisation abusive de ces contenus. Les informations que nous fournissons sur enequilibre.org ne sont pas destinées à remplacer une consultation avec un professionnel médical qualifié, un diagnostic ou un traitement médical. Pour toute question concernant votre santé, demandez l’avis de votre médecin ou d’un professionnel de santé qualifié. Informez votre médecin de tout changement que vous pourriez apporter à votre mode de vie et discutez-en avec lui.
Les vertus du jeûne : présentation des séjours et témoignages

Les vertus du jeûne : présentation des séjours et témoignages

Cet article est la retranscription d'un podcast sur le jeûne. Écoutez l'émission pour mieux vous imprégner de la douce ambiance sympathique et joviale que Marion et Roman savent si bien créer. ÉCOUTER L'ÉMISSION Dans cet entretien du 12 mars 2020, mené par France,...

Autophagie, jeûne et régénération cellulaire

Autophagie, jeûne et régénération cellulaire

L'autophagie, qui signifie littéralement se manger soi-même, est un des mécanismes fondamentaux du jeûne. Elle désigne la capacité du corps à se nettoyer et à recycler ses déchets. Les chercheurs considèrent aujourd'hui que ce processus permettrait de vieillir en...

Peut-on prendre des médicaments pendant un jeûne ?

Peut-on prendre des médicaments pendant un jeûne ?

La réponse est : jamais sans l’avis de votre médecin.   Je reçois régulièrement des retours de personnes qui se lancent dans l’aventure du jeûne, tout en continuant à prendre des médicaments et sans avoir consulté leur médecin au préalable. Ce n’est pas une bonne...