Les contre-indications au jeûne

Les contre-indications au jeûne

Le jeûne est strictement contre-indiqué dans les cas suivants :

  • chez les enfants et les adolescents ;
  • grossesse et allaitement ;
  • troubles alimentaires (boulimie et anorexie) ;
  • addictions (drogue, alcool) ;
  • grande faiblesse, force vitale insuffisante, amaigrissement, cachexie, carences minérales prononcées ;
  • phobie du jeûne ;
  • pathologie avérée qui touche les organes d’élimination : insuffisance rénale ou hépatique ;
  • état psychique nécessitant un suivi médical ;
  • maladies tumorales ;
  • diabète de type I ;
  • hyperthyroïdie.

 

 

En cas de prise de médicaments ou de pathologie connue (y compris si vous ne prenez pas de médicaments), nous vous demandons de fournir un certificat médical obligatoire qui atteste de la possibilité de faire le jeûne.